Vénus de Vienne

La Vénus de Vienne est une sculpture romaine en marbre de la fin du Ier siècle ou du début du IIe siècle après J.-C. Il s’agit d’une réplique d’une statue grecque en bronze du IIIe siècle avant J.-C., attribuée au sculpteur Doidalsas de Bithynie par Pline l’Ancien dans son Histoire Naturelle (XXXVI, 35).
L’œuvre originale représentait Aphrodite accompagnée d’Éros, mais il ne subsiste de ce groupe que la main droite d’Éros, sculptée dans le dos de la déesse.
Découverte en 1828 près de Vienne en Isère, lors des fouilles du complexe thermal de Saint-Romain-en-Gal, la Vénus de Vienne appartint d’abord à M. Michoud, puis à son héritier Gérantet. Elle fut finalement acquise par le musée du Louvre en 1878, après avoir été remarquée par Héron de Villefosse, attaché au musée, lors de son exposition à Lyon l’année précédente.

Œuvre originale :
Attribution : Réplique romaine d’après un original attribué à Doidalsas de Bithynie
Matériaux : Marbre de Paros
Datation : Fin Ier siècle – début IIe siècle après J.-C.
Dimensions : H. 79,5 cm ; L. 42 cm ; Pr. 60 cm
Lieu de conservation et numéro d’inventaire : Paris, musée du Louvre, Ma 2240.2 et Ma 2240.1

Moulage :
Matériau : Plâtre
Technique de copie : Tirage intégral par moulage à bon creux
Dimensions : H. 112,2 cm ; L. 50,5 cm ; Pr. 69,2 cm
Cachet / signature : Aucun
Datation : Entre 1941 et 1960
État de conservation : Bon état de conservation ; plâtre grisé ; rayures sur l’ensemble du moulage, dont une plus profonde sur la partie droite du dos ; ébréchures sur l’épaule droite et sur la cuisse gauche ; tâches grises sur le côté gauche du dos ; traces de crayon sur l’épaule droite. 
Nombre d’exemplaires : 1
Lieu de conservation : Chapelle du Petit-Saint-Martin, École des Beaux-Arts de Tours

Autrice de la notice : Adèle Levasseur

Crédits photographiques : Élisa Broca Courtès 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Natacha Lubtchansky (3 juin 2024). Vénus de Vienne. Copies Didactiques. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11rrk


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search